L'ostéopathie chez le sportif

Lors de la pratique d’une activité sportive, les articulations, les muscles et les ligaments sont exposés à différentes tensions pouvant impacter l’équilibre global du corps et entrainer différentes douleurs.

L’ostéopathie joue, à ce niveau là, un rôle majeur. L’ostéopathe favorise la récupération optimale après l’effort, soulage et prévient les blessures. En traitant les véritables causes des douleurs sportives, l’ostéopathie réussit à améliorer la puissance musculaire, la souplesse articulaire et la capacité respiratoire de chaque sportif contribuant de ce fait à l’amélioration générale de ses performances et au maintien de son bon état de forme.

C’est pourquoi, la plupart des clubs sportifs de haut niveau (football, rugby, volleyball, basketball, tennis, natation) ont intégré un ostéopathe dans leur rang afin qu’il soit présent au bord du terrain avant, pendant et après les matchs en offrant un suivi et un traitement personnalisé pour chaque sportif selon les pathologies.
L’ostéopathe va suivre le sportif sur deux plans : préventif et curatif.

Quand consulter un ostéopathe en préventif ?

Une séance d’ostéopathie dans la semaine précédant une compétition vous permettra de préparer l’épreuve dans les meilleures conditions. L’ostéopathie vous permettra d’améliorer vos performances.

Consulter votre ostéopathe avant de démarrer une activité sportive vous permettra aussi de commencer celle-ci sur de bonnes bases.

Des bilans ostéopathiques réguliers sont également recommandés pour suivre le sportif dans son développement. Il est intéressant de contrôler les candidats qui se destinent à une activité sportive intense. La conservation de l’équilibre de leur corps permettra de pratiquer ce sport durablement.

Les visites régulières chez l’ostéopathe favoriseront l’ajustement du système articulaire et musculaire afin d’éviter douleurs et blessures.

Quand consulter un ostéopathe en curatif ?

entorse, tendinites

douleurs articulaires, douleurs musculaires

pubalgie (qui touche surtout le footballeur)

talalgies (douleur du talon)

-périarthrite

-à la suite de luxation et de rupture ligamentaire

-cervicalgie (douleur du cou), torticolis, dorsalgie (douleur du dos), lombalgie/lumbago

-constipation, diarrhée, lié à la pratique du sport

maux de tête

-sensation de blocage ou de gêne limitant votre gestuelle

-suite à une chute, ou à un traumatisme direct

-après une intervention chirurgicale, en parallèle du traitement de kinésithérapie

récupération physique après une compétition

-stress, problème de concentration